Imprimer

Un peu d'histoire

Publié dans Ma commune

Bréviande en 1884

D'un ouvrage écrit en 1884, (Paul Lescuyer, géographie de l'Aube), nous tirons les renseignements suivants :

Bréviandes dépendait :

  • des coutumes et baillages de Troyes (av. 1789),
  • du bureau de postes de Troyes,
  • de la perception de Saint-André.

Bréviandes comptait :

  • 12 conseillers municipaux,
  • 533 habitants,
  • 603 ha 50 ares.

Actuellement, Bréviandes compte :

  • 19 conseillers municipaux (avec le maire),
  •  2310 habitants,
  •  614 hectares (bois, routes, rivières, etc...).

L'église de Bréviandes

En pierre et briques, date de 1857-1858 et porte le vocable de Saint Vincent de Paul.

Les écoles de Bréviandes

  • Une école communale publique de garçons,
  • Une école communale publique de filles,
  • Une école libre de jeunes filles.

Les hameaux de Bréviandes

  • Villepart et Saint-Léger.

Les écarts de Bréviandes

  • Ferme de Mariva,
  • Ferme de Villepart le Petit.

Les rivières de Bréviandes

  • Le Linçon (Géographie de l'Aube - 1884) - Petit ruisseau venant probablement de Saint Germain,
  • La Hurande (prend sa source sur le territoire de Roncenay, à la Fontaine Toupon et vient se jeter dans la Seine à Bréviandes. Largeur moyenne : 4 m 50 Débit moyen : 500 litres seconde). En 1875, l'Atlas de l'Aube, indique que le moulin de Bréviandes est situé sur le ru de la Hurande,
  • L'Hozain (Prend sa source à Balnot, disparaît puis renaît aux Bordes, près de Lamages. Elle se jette dans la Seine à Villepart après un cours de 25 à 30 kilomètres. Largeur moyenne : 3 m 50 Débit moyen : 700 litres/seconde).

Sur son parcours, l'Hozain reçoit :

  • La Marve (près des Bordes),
  • La Mogne (Crésantignes),
  • La Cézonne (Virloup),
  • L'Ouze (Villemereuil),
  • L'Ormont (Villy le Maréchal),
  • Le Rétang (Rumilly les Vaudes),
  • Le Vérieu (Cormost),
  • Le Triffoire ou Réfroy ou la Profonde ou la Saute. Ce ruisseau vient de Saint Germain et se jette dans la Seine (Canal des Bas Trévois) sur le territoire de Saint Julien. En 1753, construction du pont sur le ru du Triffoire.